Critères pour bien choisir un pot d’échappement moto

Une moto neuve ou d’occasion doit avoir une carte grise moto correspondante. La démarche en vue d’une demande de carte grise pour moto doit être réalisée dans un délai d’un mois, évitant ainsi tout risque d’amende en cas de contrôle. Depuis quelques années, la demande de carte grise s’effectue via internet. De nombreux professionnels sont alors disponibles sur les plateformes en ligne afin d’aider et conseiller ceux qui ne sont pas habitués à l’usage du web. Cet article te livre tous les détails pour avoir ta carte grise moto plus facilement.

Choisir un pot d’échappement compatible avec votre moto

Avant d’offrir les performances attendues, un pot d’échappement doit nécessairement être adapté à la moto pour laquelle il est destiné. En effet, il existe des modèles pour roadsters, cross, sportives, etc. Les pots d’échappement en position haute conviennent mieux aux motos de complétions, aux sportives et aux roadsters. Ils aident à mettre en valeur les lignes sportives des deux roues. En revanche, ces modèles ne conviennent pas du tout à l’installation de sacoches cavalières parce qu’ils dégagent de fortes chaleurs par les côtés. Pour un arrière de moto au style épuré et d’un aspect aérodynamique, achetez un pot d’échappement en position centrale. Enfin, les pots d’échappement en position basse sont idéaux si vous désirez une moto au design racé.

Choisir un pot d’échappement conçu dans du matériau de qualité

Les pots d’échappement sont conçus à base de plusieurs matériaux. Chaque modèle de pot d’échappement présente ses avantages et inconvénients. Le titane Le titane est un matériau très efficace. Esthétique, léger, robuste et surtout durable, il est facile d’entretien. De plus, le rapport qualité-prix est excellent. Sa performance remarquable fait qu’il est prisé par les pilotes de compétition. L’acier inoxydable Les pots en acier sont peu chers et très efficaces. Seul bémol, ils ne présentent pas une grande longévité. Le carbone Pour ceux qui aiment conduire les deux roues au quotidien, un pot d’échappement en carbone serait un choix judicieux. Il est léger et surtout très esthétique. Toutefois, contrairement au titane, il n’est pas très résistant face aux chocs. De plus, il dégage de la chaleur et des vibrations par les côtés. L’aluminium Les pots d’échappement en aluminium sont légers, esthétiques et surtout d’un prix très attractif.

Opter pour un pot avec silencieux

Choisissez un pot d’échappement comme les silencieux akrapovic pour bmw. Ce faisant, vous pouvez être certain de rouler votre engin sans que le bruit du moteur ne perturbe les autres usagers de la route. Toutefois, quel que soit le pot d’échappement que vous choisirez, assurez-vous qu’il est homologué avant de l’installer sur votre engin.

Achetez un pot d’échappement réparable

Devoir remplacer son pot d’échappement après le moindre choc n’est forcément pas une partie de plaisir. Il vous faudra donc privilégier un modèle réparable lors de votre achat. Pour cela, il sera nécessaire que vous prêtiez une attention particulière à la conception de la coque extérieure. Si celle-ci est soudée, collée ou emboitée, vous aurez assez de mal à changer la laine de roche en cas de panne. L’opération en soi est très couteuse, rappelons-le. C’est pour cela qu’il est conseillé d’acheter un modèle constitué de cerclages et de rivets sur le pot. De cette façon, le changement de la laine de roche se fera avec aisance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *