Le port de gants en deux roues est devenu obligatoire

motard-obligation-gantSaviez-vous que porter des gants est devenu obligatoire pour les motards et leurs passagers depuis cette année, sous peine d’amende ? A cette occasion, la Sécurité routière a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation : «Le jour où on pourra changer de mains on pourra se passer de gants». Logique puisque le premier réflexe en cas d’accident est de les mettre en avant… Pour autant rares sont les motards, même les scootistes, à ne pas déjà en porter ! Cette mesure entend surtout rappeler les bonnes pratiques pendant la période estivale où certains vacanciers ont davantage tendance à rouler non équipés compte tenu de la chaleur ou pour que courtes distances.

Ce que dit la loi sur le port de gants

Depuis janvier 2013, les gants faisaient déjà partie de l’équipement obligatoire pour passer son permis moto (il était temps), désormais en 2017 vous êtes prévenus : si jamais l’idée vous venait de ne pas mettre vos gants, la loi prévoit pour les contrevenants une amende de troisième classe (68 euros minorée à 45 euros en cas de paiement dans les 15 jours) et la perte d’un point du permis de conduire pour le pilote. A ce tarif là, autant aller s’équiper d’une paire de gants homologuées comme ici, vous protégerez ainsi votre prote monnaie mais surtout vos mains et poignées. Par contre toujours aucune loi du côté du chaussures, libre à vous de rouler en bottes ou en tongues si on suit le raisonnement de la sécurité routière donc.

Comment choisir ses gants ?

Vous êtes perdus devant la variété des articles proposés, voici quelques pistes et recommandations pour vous aider à choisir.

Cuir ou textile ?
Des gants « toutes-saisons » seront nécessairement trop chaud l’été (et vous feront transpirer) et trop froid l’hiver (rendant la manipulation des commandes délicate). Par expérience il vaut mieux s’équiper de 2 paires.
– Le cuir présente plusieurs avantages : souplesse, légèreté et surtout résistance à l’abrasion en cas de chute. L’été vous pouvez éventuellement opter pour des modèles perforés, mais cela restera difficiellement supportable lors de canicules, surtout en ville ou vous serez régulièrement à l’arrêt.
– De son côté le textile est plus ventilé, plus respirant, mais forcément plus fragile. L’idéal dans ce cas serait de choisir un modèle textile ayant tout de même certains empiècements de cuir, notamment sur la paume et au bout des doigts.

Ajuster la taille en fonction de la saison
Enfin les gants ne doivent pas serrer et s’ajuster de la même façon à votre main selon la saison à laquelle vous allez les porter.
• gant d’été, la main doit remplir tout le gant, les doigts doivent toucher le bout.
• gant d’hiver, la marge sera de 2-3 mm au bout des doigts

Le petit plus ?
Pensez à la qualité des coutures, vérifiez s’il y a une doublure en kev-lar.

Pensez à entretenir vos gants
Les gants en cuir sont fragiles et vieillissant mal, pensez à la sécher après une balade sous la pluie, traitez les avec des produits adaptés. Pour les laver, vous pouvez les passer en machine (30 degrés maximum) et les sécher à la chaleur naturelle (jamais au radiateur ou au sèche cheveux), ils mettront entre 1 à 3 jours à sécher complètement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *